Banques centrales et bulles : l’atterrissage dans le monde réel va être rude

Banques centrales et bulles : l’atterrissage dans le monde réel va être rude

Banques centrales et bulles : l’atterrissage dans le monde réel va être rude

Les banques centrales prétendaient fabriquer de la croissance économique RÉELLE, des millions d’emplois RÉELS. Échec total. Elles n’ont produit que des bulles.

Depuis dix ans, les taux d’intérêt ont été ramenés à zéro par les banques centrales. Depuis dix ans, des centaines de milliards d’euros, de dollars, de yens, de yuans, ont été créés par les banques centrales : malheureusement, ces centaines de milliards ne sont pas descendus dans l’économie RÉELLE.

Ces centaines de milliards sont restés en haut, dans le circuit financier.

Ces centaines de milliards ont créé de gigantesques bulles : des bulles boursières, des bulles obligataires, des bulles immobilières.

1. Zone euro

La Banque centrale européenne (BCE) injecte des centaines de milliards d’euros dans le circuit financier.

Le bilan de la BCE a dépassé son record historique : il atteint 4427,5 milliards d’euros.

Bilan de la BCE

2. États-Unis

La banque centrale des États-Unis (Fed) injecte des centaines de milliards de dollars dans le circuit financier.

Le bilan de la Fed a dépassé son record historique : il atteint 4461 milliards de dollars.

3. Japon

Le bilan de la Banque centrale du Japon (BoJ) atteint 500.000 milliards de yens :

La lanche à billet de la BoJLa Banque du Japon (BoJ) a vu son bilan dépasser la barre des 500.000 milliards de yens, soit un niveau presque équivalent à celui de la Réserve fédérale américaine, le total ayant été multiplié par plus de trois depuis que la banque centrale japonaise a lancé son programme d’assouplissement quantitatif en 2013.

Malgré cette planche à billets qui tourne à plein régime, la BoJ est encore loin de l’objectif ultime de sa politique monétaire, à savoir une inflation remontée à 2%, une situation symptomatique des défis auxquels reste confronté l’institut d’émission, qui ne pourra indéfiniment maintenir le rythme actuel de ses achats de titres obligataires. (Source : BusinessBourse)

4. Chine

Quand un gouverneur de banque centrale part à la retraite, il peut dire ce qu’il pense.

Dernier exemple en date : Zhou Xiaochuan, le gouverneur de la Banque centrale de Chine (BPC), tire la sonnette d’alarme.

Selon M. Zhou, depuis dix ans, la banque centrale de Chine a injecté des centaines de milliards de yuans dans le système financier : des gigantesques bulles boursières, des gigantesques bulles obligataires, des gigantesques bulles immobilières continuent de gonfler.

Aujourd’hui, la dette chinoise (publique et privée), colossale, dépasse les 250% du PIB.

Comme toutes les bulles, ces bulles finiront par éclater… demain, ou alors après-demain.

Quand elles éclateront, toute l’économie mondiale redescendra douloureusement dans le monde RÉEL.

Atterrissage difficile

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :