Quand le simulateur de revenu universel de Benoît Hamon fait perdre de l’argent aux salaires moyens…

hamonrevenuuniversel

Benoît Hamon a lancé son simulateur de revenu universel. – Montage via SIPA et site de campagne de Benoît Hamon.

Quand le simulateur de revenu universel de Benoît Hamon fait perdre de l’argent aux salaires moyens…

Le revenu universel, ce sera pour qui ? Afin de répondre à cette question, Benoît Hamon a lancé ce lundi 3 avril un simulateur en ligne. Problème : cet après-midi, celui-ci promettait une bizarre déconvenue aux salariés percevant dans les 2.500 euros par mois…

Savoir enfin concrètement qui serait concerné ou pas : ce lundi 3 avril, Benoît Hamon a lancé son simulateur en ligne de « revenu universel d’existence ». Le principe est simple : vous y entrez vos revenus (salaires et allocations) et l’outil calcule automatiquement la somme que vous gagneriez après la mise en place de la réforme phare du candidat PS si celui-ci gagne l’élection présidentielle le 7 mai prochain.

Conformément aux engagements de campagne du député des Yvelines – du moins, à la dernière mouture en date de sa promesse -, toute personne qui touche « moins de 1,9 smic brut par mois, soit 2.800 € » doit obtenir un pécule supplémentaire chaque mois. Ceux qui sont au-dessus, eux, sont censés ne rien perdre. Sauf que le système n’a pas exactement marché comme prévu… L’espace d’un après-midi, il s’est en effet transformé en mauvaise blague pour les salarié(e)s de la classe moyenne.

Marianne a fait l’expérience plusieurs fois ce lundi : selon le simulateur, une personne gagnant 2.200 euros brut mensuels et touchant 295 euros d’allocations familiales, ce qui revient aux allocations familiales perçues par un parent célibataire avec trois enfants, perdait 7 euros annuels. Et cette perte anecdotique se faisait de plus en plus substantielle à mesure que le salaire augmentait puisque pour 2.300 euros brut gagnés, elle s’élevait à 32 euros annuels puis à 94 euros annuels pour 2.400 euros brut remportés. Et un employé au salaire brut mensuel de 2.500 euros, avec trois enfants à charge toujours, pouvait même éprouver des sueurs froides : le simulateur lui promettait un manque-à-gagner de 301 euros par an !

Sollicité sur cette surprise par Marianne, l’entourage de Benoît Hamon nous répond d’un laconique « c’est bizarre… On vous rappelle« . Mais en coulisses, de petites mains s’activent manifestement très vite puisque quelques minutes après notre appel, les personnes concernées peuvent souffler : le simulateur a été rectifié. Désormais, à plus de 2.200 euros brut mensuels avec 295 euros d’allocations, le salarié voit sa situation inchangée. « Il y a peut-être eu un bug« , nous indique l’entourage du candidat PS.

Un seuil un peu flou

Reste que bon nombre d’utilisateurs risquent toujours de ne rien comprendre au mode de calcul. Alors que le texte explicatif promet clairement que toute personne qui touche moins de 2.800 euros brut mensuels verra ses revenus augmenter, l’outil indique au contraire aux salariés percevant 2.200 euros brut avec 293 euros d’allocations familiales qu’ils ne gagneront… rien. C’est que pour savoir si vous êtes sous le seuil fatal, il faut ajouter vos allocs (en net) à votre salaire (en brut) : pas très sûr, comme calcul.

Sans doute conscient de la complexité d’un tel système, Benoît Hamon a lancé, également ce lundi, les « caravanes du revenu universel ». Pendant trois semaines, des militants vont partir à la rencontre des Français auxquels ils soumettront leur simulateur de revenu universel. Sans bug, cette fois ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :