DIRECT. Affaire Bruno Le Roux : le parquet national financier ouvre une enquête préliminaire

L’émission « Quotidien » a révélé que les deux filles du ministre de l’Intérieur avaient effectué 14 et 10 CDD, pendant les vacances scolaires, entre 2009 et 2016.

Bruno Le Roux, le 1er mars 2017, à Calais (Pas-de-Calais). 
Bruno Le Roux, le 1er mars 2017, à Calais (Pas-de-Calais).  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
logo

Simon GourmelletLouis BoyJulie RasplusFrance Télévisions

Mis à jour le 21/03/2017 | 15:07
publié le 21/03/2017 | 09:26

Ce qu’il faut savoirLe parquet national financier ouvre une enquête préliminaire après les révélations de l’émission « Quotidien » sur les emplois des filles de Bruno Le Roux, mardi 21 mars. L’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). Le ministre de l’Intérieur est accusé d’avoir embauché ses deux filles comme collaboratrices parlementaires à de multiples reprises, notamment quand elles étaient au lycée.

« Lorsqu’on est attaché à l’autorité de l’Etat, on est impeccable face aux institutions », a réagi le Premier ministre Bernard Cazeneuve, lors d’un discours à l’Ecole militaire de Paris. Il devait effectuer ce déplacement avec Bruno Le Roux mais ce dernier a annulé tous ses rendez-vous mardi.

Collaboratrice parlementaire et lycéenne ? Aujourd’hui âgées de 23 et 20 ans, les filles de Bruno Le Roux ont bénéficié, tout au long de leur cursus au lycée et pendant leurs études supérieures, de contrats à durée déterminée à l’Assemblée nationale auprès de leur père. La plus âgée a débuté à l’âge de 15 ans avec un contrat de 12 jours, à la fin de la seconde.

Bruno Le Roux reconnaît les faits. Interrogé par « Quotidien », le ministre ne nie pas les faits mais se défend de tout népotisme. « On parle d’un boulot d’été auprès d’un parlementaire, explique-t-il. Je trouve que c’est une bonne école de faire ça. »

Une vidéo gênante exhumée. Fin janvier, le ministre de l’Intérieur avait répondu à une question posée sur les soupçons d’emplois fictifs de la femme et des enfants de François Fillon. « Ça ne devrait pas être autorisé », avait-il affirmé.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#LE_ROUX

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #LE_ROUX

15h07 : Cette enquête préliminaire est ouverte moins de 24 heures après les révélations de l’émission « Quotidien » de TMC sur la rémunération des filles de Bruno Le Roux comme collaboratrices de leur père. Dans l’affaire de l’emploi de Penelope Fillon, le parquet s’était également saisi du dossier au lendemain des premières révélations.

14h59 : On ne sait pas si Bruno Le Roux a, comme prévu, rencontré le Premier ministre, Bernard Cazeneuve. Il ne s’est rendu à aucun des événements à son programme aujourd’hui.

14h56 : Le PNF annonce cette décision dans un communiqué. Comme dans l’affaire visant François Fillon, l’enquête a été confiée à l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales.

14h50 : Le parquet national financier ouvre une enquête préliminaire sur l’emploi par Bruno Le Roux de ses filles comme collaboratrices parlementaires.

14h31 : Le ministre de l’Intérieur a reconnu avoir employé ses filles comme collaboratrices lorsqu’il était député. Une pratique qu’il avait pourtant dénoncée pendant l’affaire Fillon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :