Le FBI a bien ouvert une enquête sur les liens entre la campagne Trump et le gouvernement russe

Les directeurs du FBI et de la NSA étaient auditionnés ce lundi par la commission du renseignement du parlement américain.

LE MONDE | 20.03.2017 à 15h47 • Mis à jour le 20.03.2017 à 16h31

image: http://s2.lemde.fr/image/2017/03/20/534×0/5097665_6_1dff_le-directeur-du-fbi-james-comey-a-gauche-et_b5b16a7f1975c5fcdc3f99455ad3fe3d.png

Le directeur du FBI James Comey, à gauche, et le directeur de la NSA, l’amiral Mike Rogers, à droite, le 20 mars.

Le directeur du FBI James Comey, à gauche, et le directeur de la NSA, l’amiral Mike Rogers, à droite, le 20 mars. C-SPAN

Il y a bien une enquête, mais aucun détail ne peut être dévoilé : le directeur du FBI, James Comey, a confirmé ce 20 mars, lors d’une audition parlementaire, que l’agence fédérale avait ouvert une enquête sur d’éventuels liens entre Moscou et des proches de Donald Trump.

« Le FBI enquête sur les efforts du gouvernement russe pour perturber l’élection présidentielle de 2016, et cela inclut les éventuels liens entre des personnes de la campagne Trump avec la Russie, et une éventuelle coordination entre la campagne Trump et le gouvernement russe. » M. Comey n’en a pas dit plus : l’enquête est « en cours et classée ». Seuls les membres de la commission du renseignement du Congrès américain ont été mis au courant d’une partie des détails, a dit M. Comey.

En ouverture de la session, le président de la commission, le républicain Devin Nunes, qui faisait partie des personnes briefées par le FBI, avait affirmé qu’il n’y avait aucune preuve liant la campagne du président Trump à la Russie. Il avait aussi sous-entendu que si la commission n’avait vu aucune preuve d’une mise sur écoute de la tour Trump – le président en exercice avait accusé son prédécesseur de le mettre sur écoute – il ne pouvait affirmer que Donald Trump n’avait pas pu être écouté « par d’autres moyens ».

Aucune preuve d’une « mise sur écoute » de la tour Trump

« Je n’ai aucune information qui aille dans le sens des [accusations publiées sur Twitter par le président Trump », a dit le directeur du FBI. « Nous avons mené une enquête interne, et vérifié avec le ministère de la justice. Je n’ai aucune information allant dans le sens de ces tweets ».

Le directeur de la NSA a quant à lui démenti les affirmations du porte-parole de Donald Trump, qui avait expliqué que la surveillance avait pu être effectuée par le GCHQ britannique, qui travaille de près avec la NSA américaine. « Ce serait une violation de l’accord qui nous lie [avec les agences britanniques, néo-zélandaises, canadiennes et australiennes]. Nous ne nous engageons pas dans ce type d’activité et personne ne nous l’a demandé », a dit l’amiral Rogers.

Lire aussi :   Donald Trump n’a toujours pas apporté la preuve de sa supposée « mise sur écoute »

Chasse aux sources

Pour une partie des députés républicains participant à l’audition, la question n’était en revanche pas tant l’implication de la Russie dans le processus électoral que le fait que des informations liées à l’enquête aient pu fuiter dans la presse. Le député Trey Gowdy, issu du Tea Party, a ainsi utilisé la quasi-totalité de son temps de parole pour lister des articles de presse évoquant des membres de l’équipe Trump soupçonnés de liens avec la Russie et citant des sources anonymes au sein des services d’enquête et de renseignement. « Nous sommes bien d’accord que la révélation d’informations classifiées est un délit passible de dix ans de prison ? », a-t-il demandé à James Comey. Interrogé pour savoir si une enquête avait été ouverte sur ces fuites, le directeur du FBI, comme à plusieurs reprises durant l’audition de deux heures, a répondu simplement : « je ne peux pas commenter ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :